Un jeune se tue

Un jeune se tue

Christophe Honoré / Comité Dans Paris

Au point de départ de la pièce de Christophe Honoré, une route de campagne, une nuit d’été. Une voiture renversée, juste après un accident, au moment du silence et des fumées. Et pour animer cette image-action, des corps d’une jeunesse de province qui se débattent, luttent contre l’ennui, les fantômes, les destins tracés. Des corps en guerre, mais une guerre privée. Un jeune se tue fait référence aux formes de représentation de notre temps, c’est- à-dire au cinéma, mais aussi aux récits éclatés en littérature, au théâtre contemporain, à la performance, à la danse, et tout cela en préservant la fable, l’histoire. Pour Robert Cantarella, Christophe Honoré a écrit Un jeune se tue afin que les élèves de 3e année de l’École de la Comédie de Saint-Étienne se confrontent à la création d’un texte.

Création le 10 juillet 2012 au Festival d’Avignon

Texte Christophe Honoré
Mise en scène Robert Cantarella
Scénographie Jacques Mollon
Lumière Katell Djian
Musique Alexandre Meyer

Costumes Ouria Dahmani Khouhli

Collaboration artistique Julien Fišera

Régie son Fabrice Drevet

Régie générale Thomas Chazalon
Régie plateau François Raïa
Gestion des accessoires Hubert Blanchet
Production Karine Branchelot et Sabrina Fuchs
Responsable des études Fabien Spillmann

Avec Katell Daunis, Clémentine Desgranges, Kathleen Dol, Arthur Fourcade, François Gorrissen, Maud Lefebvre, Lucile Paysant, René Turquois, Béatrice Venet


Production L’École de la Comédie de Saint-Étienne
Avec le soutien de La Comédie de Saint-Étienne Centre dramatique national,
de la DRAC Ministère de la Culture et de la Communication, de la Région Rhône-Alpes, de la Ville de Saint-Étienne et de R&C

Photographies de Christophe Raynaud de Lage